Accueil

Kaosguards

 

EVANESCENCE "Synthesis" (États-Unis)

EVANESCENCE SynthesisPour beaucoup d'entre vous, le nom d'EVANESCENCE est associé au début des années 2000, époque de la sortie du premier effort du groupe Américain, et au single « Bring me to life », entendu un bon million de fois à l'époque.

Après cette surexposition, le groupe est resté très discret en Europe (un peu moins aux USA). Il faut dire que les 2 albums qui ont suivi (en 2006 et 2011), sans être mauvais, manquaient de cette accroche immédiate du premier opus, les nombreux et incessants changements de line-up y étant probablement pour beaucoup.

Bref, on n'attendait plus rien d'EVANESCENCE depuis longtemps, quand voilà que débarque ce Synthesis hybride : à la fois un best of du groupe (agrémenté de 2 inédits) et un album à part entière, dans le sens où tous les morceaux ont été ré-enregistrés par le groupe actuel dans des versions à la fois orchestrales et rehaussées d'arrangements électros.
Pour le coup, voilà un mélange assez original et qui nous change des sempiternelles versions symphoniques, devenues monnaie courante.
Par contre, les guitares saturées sont presque totalement absentes, ce qui est plutôt normal compte tenu du concept de l'album, mais qui pourra déstabiliser les plus « heavy » d'entre nous !

Au programme, 13 titres (dont 2 inédits : Hi-lo, très réussi et sur lequel Lindsey Stirling nous gratifie d'un solo de violon remarquable, et « Imperfection », bon sans être transcendant) et 3 interludes. La petite déception concerne le track-listing, car certains morceaux se révèlent dispensables (« Your star », par exemple). On aurait aimé plus de titres du premier album (le single « Going under », entre autres).

Une fois ces bases posées, il convient de saluer l'énorme travail d'arrangements (« Imaginary », qu'on croirait issue de la bande originale d'un film épique) et de ré-interprétation réalisé par le groupe. Les chansons sont bien différentes de leurs versions originales, et apportent une nouvelle vision intéressante (« Bring me to life » est à ce titre somptueuse).

Mais la grande gagnante de cet album est bien la vocaliste Amy Lee, qui délivre ici une prestation  monumentale. Que ce soit dans les montées en puissance (« Imaginary »), en voix lyrique (« The end of the dream »), ou dans les passages les plus sobres (« Lithium »), la chanteuse ébloui par sa voix exceptionnelle et par son implication émotionnelle (son chant sur la balade « My immortal » est absolument magnifique), et nous rappelle à tous qu'elle reste une des meilleures vocalistes du metal.

Au final, ce Synthesis original, audacieux et maitrisé se révèle être franchement réussi, et augure du meilleur pour le futur « vrai » album à paraître vraisemblablement en 2018.

Une excellente surprise !

Vega



Date de sortie: 11/2017

Label: Sony Music

Style
: Rock Alternatif

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player