Accueil arrow Chroniques Albums arrow KING WITCH "Under The Mountain" (Ecosse)

Kaosguards

 

KING WITCH "Under The Mountain" (Ecosse)

KING WITCH Under The MountainEn 1295, les royaumes de France et d’Écosse scellèrent une alliance, la fameuse Auld Alliance.

Initialement prévue et renouvelée au fil des siècles afin d'affaiblir, voire de vaincre la perfide Angleterre (en vain, soit dit en passant), An Seann-Chaidreachas (en gaëlique écossais) se trouve aujourd'hui splendidement revivifiée par la signature du quatuor d’Édimbourg KING WITCH avec la maison de disques française Listenable records. Et je puis vous assurer que le premier album issu de cette collaboration constitue la première claque majeure de cette année 2018 !

KING WITCH ne développe aucune prétention à réinventer radicalement le Heavy Metal. Tout juste la biographie affiche-t-elle une conjonction du Metal à l'ancienne et du Classic Rock issu des années 70, citant en outre des noms aussi prestigieux qu'encombrants : BLACK SABBATH, MASTODON, HIGH ON FIRE et CANDLEMASS. En fait, la musique de KING WITCH ne saurait se résumer à telle ou telle comparaison ou influence car elle constitue une synthèse absolument subjuguante de tout ce qui vient d'être évoqué ci-avant.

Des pères fondateurs du Heavy Metal, KING WITCH a retenu un art du riff imparable, un sens rythmique écrasant et un goût pour les parties de guitare solo portées parcourues par un feeling bluesy, voire troublées par des atmosphères psychédéliques (souvenez-vous du long solo de sire Iommi sur Heaven And Hell en 1980 pour trouver un point de référence). Le guitariste Jamie Gilchrist possède indéniablement un talent très particulier pour sonner de manière vivante et fine, sans rien perdre en mordant et en puissance. La marque des meilleurs, à mon sens...

Il faut par ailleurs saluer la prestation majeure du tandem rythmique, avec la basse absolument énorme de Simon Anger, rendue très audible par le mixage, propulsant littéralement chaque impulsion rythmique, qu'elle provienne de la guitare ou de la batterie (celle-ci par ailleurs intenable, tenue par Tam Dickson). Quand les trois instruments se coordonnent à merveille pour accélérer, cela donne des moments d'une intensité rare, portés par un tempo vif, absolument impérieux, suffocants de puissance, sans rien perdre en clarté. Voilà pour l'allusion à HIGH ON FIRE... Comme le trio instrumental ne se contente pas de foncer droit devant mais ne rechigne pas à injecter une dose raisonnable de technicité, se référer à MASTODON paraît raisonnable, sans prétendre atteindre un degré analogue de complexité.

L'excellence instrumentale étant assurée, reste à vérifier si l'élément ultime en matière d'interprétation. En effet, que serait un grand album de Metal sans une voix et un chant ? Pour répondre présent dans ce domaine essentiel, KING WITCH possède un atout absolument bluffant en la personne de Laura Donnelly. Elle n'est pas une excellente chanteuse, entendez comparée à ses homologues féminines, mais bel et bien une vocaliste de premier ordre, tous sexes confondus ! Cette jeune dame possède un coffre impressionnant, avec une capacité à monter dans des aigus raisonnables et à pousser très fort ses lignes vocales, le tout en conservant un chant clair, modulé et maîtrisé. A son sujet, on peut parler de maestria, ni plus ni moins. Il faut s'imaginer une fusion aussi improbable que réussie entre Messiah Marcollin (ex-CANDLEMASS et MEMENTO MORI), Maggie Bell (STONE THE CROWS) et Alia O'BRIEN (BLOOD CEREMONY).

Il est nécessaire d'enfoncer le clou en signalant la qualité des compositions, toutes solidement pourvues en rythmiques trapues et en accroches mélodiques fortes. Les arrangements étant également maîtrisés, aucune faute de goût ne vient s'immiscer dans un répertoire varié, se partageant entre morceaux rentre-dedans, titres plus lents et lourds (presque Doom dans l'esprit, à la CANDLEMASS en mode charge d'éléphant), plus atmosphériques (dans l'esprit des titres de BLACK SABBATH comme "Sign of The Southern Cross" et "Heaven And Hell") et une composition acoustique poignante ("Ancients").

C'est bien simple, "Under The Mountain" s'impose comme un album magnifique, du genre qu'on peut sans souci conseiller à un novice qui voudrait s'initier au Heavy Metal. Et c'est un vétéran qui écoute ce genre depuis 1979 qui vous le certifie. Émotion maximale.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 09/02/2018

Label: Listenable Records

Style: Heavy Métal

Note: 19/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player