Accueil arrow Chroniques Albums arrow MONADS "IVIIV" (Belgique)

Kaosguards

 

MONADS "IVIIV" (Belgique)

MONADS IVIIVEn 2011, les Belges de MONADS publiaient une imposante démo, "Intellectus Iudicat Veritatem", que ce site avait accueilli positivement (la preuve : ici ).

Il aura fallu un bon petit paquet d'années pour accoucher d'un premier album, "IVIIV", qui révèle de surcroît un son ayant nettement progressé. Du Funeral Doom drastique initial, MONADS semble avoir naturellement versé vers un Doom Death Metal qui, s'il préserve par endroits des éléments monumentaux propres au Funeral Doom, n'en privilégie pas moins une approche nettement plus aérée.

Que l'on se rassure, MONADS a conservé cette capacité à aligner des rythmiques fatalement pesantes, parcourues par des riffs grésillants et massifs, avec en arrière-plan des vocaux gutturaux, caverneux, pas forcément animés par une articulation digne de Démosthène. Comme dans un contexte de pur Funeral Doom, on se sent inexorablement englouti sous une chape de plomb, concrétisation musicale du désespoir le plus irréductible.
Pour autant, les variations sont légions. En premier lieu, le son aigre des riffs de guitares dégage un pan d'espace sonore, ce qui laisse libre cours à des inserts plus mélancoliques, voire à des ambiances plus mélodiques, quoique toujours empreintes d'une intense mélancolie. Quelques notes, quelques accords suffisent à insérer des touches de lumière grisâtre au sein des interstices que laisse la rythmique.
Par ailleurs, ces grands espaces - quatre titres aux durées s'étageant de dix à plus de quinze minutes, on donne sans vergogne dans le monumental - sont ponctuellement et violemment parcourus par des accélérations brutales et primitives.

A mon sens, la place donnée aux ambiances et les espaces libérés n'amoindrissent en rien la radicalité de MONADS car cela crée bien au contraire des contrastes fructueux entre le nihilisme de la pesanteur granitique d'une part, et des mélodies simples, fantomatiques, qui incarnent tout aussi parfaitement la déliquescence et la futilité de tout espoir de rédemption.

Alain Lavanne



Date de sortie: 21/12/2017

Label: Aesthetic Death

Style
: Doom Death Métal

Note: 16/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player