Accueil arrow Chroniques Albums arrow ARKHON INFAUSTUS "Passing The Nekromanteion" (France)

Kaosguards

 

ARKHON INFAUSTUS "Passing The Nekromanteion" (France)

ARKHON INFAUSTUS Passing The NekromanteionEmettons une hyptohèse : il n'y aurait sûrement rien de pire pour ARKHON INFAUSTUS que de laisser indifférent.

A moins que tenir compte de l'avis d'autrui joue des coudes pour s'imposer... Or donc, depuis ses débuts il y a déjà vingt ans, ARKHON INFAUSTUS n'en fait qu'à sa tête, n'obéissant qu'à son bon plaisir, lequel consiste en gros et en détail à ravager.

Rompant pas moins de dix ans de disette, "Passing The Nekromanteion" est un mini-album de quatre titres, respectivement d'une durée s'étageant entre sept et dix minutes. de belles carcasses sont donc jetées en pâture à un public affamé. Affamé peut-être, le public, mais loin d'être aussi carnassier que le tandem qui constitue officiellement le groupe ! Le Black Metal sale et suintant des débuts avait déjà été sacrifié sur l'album "Orthodoxyn" en 2007, modèle de suffocation dissonante.

En 2017, ARKHON INFAUSTUS a su conservé son instinct de brutalité tout à fait intact mais, pour optimiser l'exposition de son Black Death maladif, il a désormais recours à une interprétation millimétrée, ainsi qu'à un son ultra-puissant, d'une clarté sidérante au vu de l'intensité déployée. Que les louveteaux toujours prompts à dauber ravalent leur bile, la puissance et la clarté n'impliquent dans le cas présent aucune complaisance coupable envers les critères de production aseptisés et inefficaces à force de saturer l'espace sonore. Dans le cas présent, on se prend juste avec un impact maximal le jeu de batterie douloureusement impérieux, on se fait râper la couenne par des riffs crépitants autant qu'on se fait tordre les nerfs par des guitares à la limite de la dissonance. La dissonance maîtrisée et rampante règne même en maître sur le morceau le plus long de ce mini-album, "Corrupted Epignosis", monument de menace larvée. On profite également pleinement des vocaux alternativement haineux et écorchés, tétés au sein purulent du Black Metal, puis caverneux et graves, fruit d'une sanie Death Metal.

En somme, plus que l'avant-garde, plus que les effets de manche visant à épater un public snob, ARKHON INFAUSTUS se concentre sur une efficacité maximale visant à permettre à la brutalité et au caractère foncièrement malsain de sa musique. Après nous avoir gâté les dents et aigri l'estomac avec ces quatre titres, espérons que ARKHON INFAUSTUS ne fera pas preuve de bon goût en nous faisant patienter encore dix ans. cela dit, soyons logique, ils font comme leur conscience maladive le leur dicte... qui sommes-nous pour prétendre quoi que ce soit de leur part ?

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 06/10/2017

Label: Les acteurs de l'ombre

Style: Black Métal

Note: 17/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player