Accueil arrow Chroniques Albums arrow SPECTRAL HAZE "Turning Electric" (Norvège)

Kaosguards

 

SPECTRAL HAZE "Turning Electric" (Norvège)

SPECTRAL HAZE Turning ElectricEn 2015, le premier album des Norvégiens de SPECTRAL HAZE, "I.E.V. : Transmutated Nebula Remains", nous avait emmené assez loin dans l'espace pour recueillir un avis plus qu'encourageant (relire la chronique: ici ).

Son successeur, le bien nommé "Turning Electric", se propulse un cran au-dessus, voire une galaxie plus loin. SPECTRAL HAZE assume encore et toujours une inspiration totalement Space Rock, en droite lignée des titres les plus directs des incontournables HAWKWIND.

Mais, là où le premier opus se caractérisait par un son extrêmement touffu et par quelques morceaux longs, "Turning Electric" marque une propension à plus de concision, seuls deux titres se démarquant par leur durée ("They Live" et ses 7'47 et "Cathexis/Mask of Transformation" qui culmine à 8'33). Surtout, SPECTRAL HAZE a opté pour un son relativement élagué, avec un mixage plus fin et un résultat global plus percutant et plus efficace. Les compositions semblent en outre mieux structurées, plus fortes car plus riches en accroches rythmiques et mélodiques ; rien de bien compliqué, juste des points de repères et des incises mélodiques simples.

Pour le reste, c'est toujours un délice de guitares en mode Hard 70's mâtiné de psychédélisme, avec un festival de riffs, brefs et fuzzy, et d'incursions solos débordant d'un jus bluesy et lysergique, à grand renfort d'effets. A propos d'effets, l'arrière-plan sonore est littéralement squatté par des effets électroniques vintage, qui vrillent, dérapent, comme autant d'étoiles filantes aux trajectoires folles.
La section rythmique développe un jeu à la fois dense et souple, prête qu'elle est à s'embarquer pour toutes les jams qui s'offrent.

Quant au chant, mixé un peu en retrait, il plaît par son timbre un peu rauque et son approche directe, sans ambages qui colle merveilleusement bien avec l'approche très Rock que SPECTRAL HAZE propose du Space  Rock. En effet, même le son du groupe baigne dans un psychédélisme de tous les instants, il ne faut pas s'imaginer un résultat planant et désincarné. Bien au contraire, les musiciens insufflent une urgence brûlante, un peu comme s'ils cherchaient à faire entrer en collision HAWKWIND avec le MC5 et les moments les plus teigneux des STOOGES.
Avec une telle formule, qui plus est interprétée avec verve, il n'est pas étonnant que le résultat soit purement joussif !

Alain Lavanne




Date de sortie: 20/10/2017

Label: Totem Cat Records

Style
: Space Rock

Note: 17/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player