Accueil arrow Chroniques Albums arrow MESMUR "S" (Etats-Unis)

Kaosguards

 

MESMUR "S" (Etats-Unis)

MESMUR SEn 2014, le premier album sans titre de MESMUR, sorti chez Code666, nous avait déjà fait forte impression (relire ici ) et son successeur, sobrement intitulé "S", confirme amplement la fascination que parvient à exercer le groupe.

Pour appréhender au plus juste cet album, prenons pour acquis que le groupe évolue dans la catégorie du Funeral Doom. Les compositions et l'interprétation répondent en effet à toutes les exigences de ce sous-genre âpre et austère. L'album ne comporte que quatre titres, dont trois durent entre quatorze et seize minutes, permettant de cocher la case "colossal". Les riffs et leur accompagnement rythmique se caractérisent par leur lourdeur, leur simplicité et leur répétition, avec au bout du compte l'impression de se faire écraser au fil d'une lente et longue marche. MESMUR propose une approche pertinente du son des riffs ; là où trop de formations de Funeral Doom optent pour un mur du son indistinct, le groupe diffuse un son crépitant qui apporte un minimum de relief à la muraille rythmique.

Ingrédients indispensables, les vocaux s'avèrent bien évidemment caverneux, mixés en retrait et débités de manière peu articulée. Toutefois, même mineures, les variations et les intonations émergent quelque peu, évitant la bouillie sonore.

Enfin, comme toujours, la mélancolie consubstantielle au Funeral Doom s'incarne dans les apports mélodiques de qualité : nappes de synthétiseurs, guitare acoustique, plans de guitare lead basiques mais tout à fait expressifs. Cette part de l'identité de MESMUR prend quasiment le dessus sur le morceau éponyme qui est le plus court, le plus spatial, le plus beau et le plus accessible (tout est relatif !).

Tous ces éléments prennent la place qui leur est due grâce à un mixage intelligent qui préserve de l'espace, qui crée de la profondeur et qui permet l'émergence de sensations profondes. J'en veux pour preuve la dernière partie de "Distension" dont la rythmique inexorable est transcendée par les claviers et qui incarne merveilleusement quelque chose de l'ordre de la transcendance. L'auditeur consentant se trouve fasciné, happé par une léthargie de façade qui contraste avec l'élévation de l'âme.

Les Grands Anciens THERGOTHON, ESOTERIC, SHAPE OF DESPAIR et EVOKEN ne pourraient qu'apporter leur bénédiction gluante à ce second opus de MESMUR.

Alain Lavanne



Date de sortie: 15/09/2017

Label: Solitude Productions

Style: Funeral Doom

Note: 17/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player