Accueil

Kaosguards

 

KAL-EL "Astrodoomeda" (Norvège)

KAL-EL AstrodoomedaQue penser d'un groupe qui a repris à son compte la véritable identité de Superman ? Qui propose un arwork ultra kitsch ?

Et qui opte pour un jeu de mots comme titre d'album ? Je devine les réponses qui viennent facilement à l'esprit mais ce serait véritablement dommage de s'arrêter à cette imagerie qui, soit dit en passant, dénote un sens de l'humour et de l'auto dérision plaisants. Causons musique !

La basse, tenue par une demoiselle qui ne plaisante pas, constitue la clé de voûte de l'instrumentation chez KAL-EL ; pourvue d'un son gargantuesque, très métallique, elle est l'axe autour duquel la batterie intervient lourdement et sèchement et la guitare pose des riffs trapus et simples. Une fois lancé un motif rythmique, le trio le réitère pesamment, créant ainsi une sensation hypnotique, comme on peut le constater d'entrée de jeu au fil des neuf minutes du morceau qui a donné son titre à l'album. Ce dispositif typiquement Stoner se déploie sur des tempos globalement lent, ce qui apporte une dimension Doom Metal pas désagréable du tout. Cela dit, sur des morceaux comme "Atmosphere", "Luna", "Code Of The Ancient" et surtout "Spacecraft", KAL-EL démontre qu'il est capable d'accélérer raisonnablement, en tout cas de faire preuve d'une plus grande agilité rythmique.
Plus intéressant encore, le groupe offre de fort beaux moments moins massifs mais nettement plus psychédéliques, avec en point d'orgue les dix minutes fascinantes de "Starlight Shade".

Dernier élément notable, le timbre de voix nasal ainsi que son phrasé ressemblent à s'y méprendre à ceux d'un certain Ozzy OSBOURNE qui n'oublierait pas de faire un effort pour varier ses lignes de chant et pour être expressif.

Enfin, en clôture d'album, KAL-EL s'attaque à un monument du Stoner Rock, à savoir "Green Machine" de KYUSS, en lui appliquant un son très saturé et en ralentissant quelque peu le tempo.

Le voyage spatial proposé par KAL-EL n'explore peut-être pas des espaces vierges mais il offre de solides sensations, avec suffisamment de variété pour qu'on ne trouve pas le temps trop long.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 25/08/2017

Label: Argonauta

Style: Stoner Doom

Note: 15/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player