Accueil

Kaosguards

 

SATOR "Ordeal" (Italie)

SATOR OrdealOriginaire de Gênes, SATOR est un trio formé en 2013, ayant déjà produit un album sans titre en 2015, proposant en cette rentrée un successeur, « Ordeal ».

On a coutume de dire que la musique est un exutoire aux frustrations de la vie et il semblerait que cet adage s’applique tout particulièrement dans ce cas de figure. Le Metal produit par SATOR est lent, lourd, sombre, violent, vicieux et torturé, n’en jetez plus !

Au fil de compositions parfois longues (le titre « Funeral Pyres » dure tout de même plus d’un quart d’heure !), le groupe semble avoir condensé tout ce qu’il y a de plus noir et douloureux. Les rythmiques sont incroyablement tendues, granitiques, produisant un rendu grondant qui évoque immanquablement le système mis en place par NEUROSIS. Pour demeurer dans ce système de référence, il faut aussi évoquer des vocaux filtrés, rauques et écorchés, qui donnent de vouloir s’arracher de la glaise rythmique pour vous agresser. Pour couronner le tout, la guitare se plaît à larder ce paysage désolé d’interventions tordues, parfois bruitistes, relevant d’un psychédélisme cauchemardesque, qui ajoutent  à la saturation de l’espace et à la sensation claustrophobe qui en résulte.

Cela dit, SATOR a l’intelligence de ne pas surjouer l’extrémisme. Si elles sont indéniablement massives et rugueuses, les rythmiques n’en demeurent pas moins structurées et audibles, notamment grâce à un mixage adéquat. Nous avons évoqué NEUROSIS précédemment ; cependant, SATOR a adopté une approche plus directe, moins Post Metal, avec ce groove et ce son sale qui sont l’apanage du Sludge et, sur certains passages une lenteur et une pesanteur typiquement Doom.

Et puis, autre atout, SATOR alterne plusieurs séquences au sein de ses compositions, même si on préserve une progression inexorable. Forcément, cette alternance évite la monotonie et crée une tension dramatique qui renforce la tension propre à l’interprétation.

« Ordeal » est un album qui se mérite, qui se présente à l’auditeur de manière massive mais qui révèle davantage de contrastes au fil des écoutes.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 01/09/2017

Label: Argonauta

Style: Doom Sludge

Note: 15/20

Ecoutez ici

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player