Accueil arrow Chroniques Albums arrow MERRIMACK "Omegaphilia" (France)

Kaosguards

 

MERRIMACK "Omegaphilia" (France)

MERRIMACK OmegaphiliaFormation en 1994. Première démo en 1995. Premier album en 2002. Cinquième album en 2017.

Il ne faut pas galvauder les épithètes mais, pour ma part, MERRIMACK représente la quintessence du Black Metal dans toute son intransigeance. Certes, le groupe n'émarge pas dans les franges du Raw Black Metal mais il n'a pas besoin d'adopter une attitude minimaliste ou misérabiliste pour s'imposer. MERRIMACK était présent dans les élans premiers de la putréfaction Black Metal, quand rien n'était évident (surtout en France !). MERRIMACK continue à tracer sa voie, comme bon lui semble, sans avoir à se justifier, sans ressentir le besoin de s'adopter ou de se conformer.

En 2012, j'avais écrit tout le bien que je pensais de l'album précédent, « The Acausal Mass » (relire ici) et, cinq ans plus tard, je pourrais réitérer en totalité mon jugement. En somme, tout repose sur une maîtrise frisant la perfection, alors que tout l'univers de MERRIMACK exhale la haine, exsude la sanie, assène la violence froide. Loin de se vautrer dans la putréfaction, MERRIMACK enrôle dans son entreprise chirurgicale dans laquelle tout est audible et donc tout coup porte sans férir : les riffs sont parfaitement discernables, dans leur tranchant ou leur dissonance contrôlée, chaque élément de la batterie frappe avec acuité et puissance. Les vocaux ont beau s'avérer rauques, malsains et vindicatifs, pour ne pas dire haineux, ils n'en demeurent pas moins totalement contrôlés pour imprimer des images mentales traumatisantes.
Du point de vue des structures, les passages rapides à base de blast beats et de riffs en trémolo prédominent, mais des variations arrivent toujours au bon moment pour éviter tout effet de lassitude et de linéarité. Constat valable y compris sur les formats longs de « Cesspool Coronation » (7'30) et surtout « At The Vanguard Of Deception » (9'07)..

Vous pouvez absolument m'opposer que tout ceci est connu, a déjà été exposé mille fois, j'en conviendrai volontiers. Mais je renverrai les esprits chagrins à l'authenticité palpable, à l'incarnation absolue et à la perfection formelle qui constituent en 2017 les caractéristiques et les atouts majeurs de MERRIMACK. Appliquer à merveille la brutalité rugueuse d'un MARDUK tout en développant des ambiances glaciales et altières à la EMPEROR, voilà qui n'est pas donné à tout le monde. Encore faut-il prendre ces références généralistes pour ce qu'elles sont, à savoir des points de repères pour les novices. Car MERRIMACK n'a plus besoin depuis belle lurette de s'abriter derrière tel ou tel parrainage, le groupe assumant sa voie en conformité avec ses capacités et ses convictions. Et Satan sait avec « Omegaphilia » qu'elles sont fortes !

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 09/06/2017

Label: Season Of Mist

Style: Black Métal

Note: 18/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player