Accueil arrow Chroniques Albums arrow BELOW "Upon A Pale Horse" (Suède)

Kaosguards

 

BELOW "Upon A Pale Horse" (Suède)

BELOW Upon A Pale HorseGrâce à CANDLEMASS, la Suède fut dans les années 80 le berceau du Doom Metal épique, là où la tendance traditionnelle incarnée par SAINT VITUS, THE OBSESSED ou encore PENTAGRAM s'ancrait davantage aux Etats-Unis.

Le quintette suédois BELOW s'inscrit totalement dans ce style, si brillamment synthétisé il y a trois décennies. En effet, faisant suite à un premier album, « Across The Dark River », paru en 2014, « Upon A Pale Horse » tourne à la démonstration en règle.

Bien évidemment, les tempos sont lents mais le batteur fait en sorte de les animer quelque peu, ne se contentant pas de ponctuer lourdement les temps. En rythmique, les guitares combinent les riffs plombés et les motifs plus mélodiques et mélancoliques ; mélancolie renforcée par des arpèges cristallins qui forment un contraste salutaire (sur l'exemplaire « The Coven » par exemple) ; le majestueux « Hours Of Darkness » est même paisiblement ouvert par de la guitare acoustique. En solo, cela donne des progressions mélodiques, ponctuées de notes tenues, comme étirées. Des arrangements de claviers rehaussent cette instrumentation et confèrent à certains passages une aura grandiose.

Reste que tout groupe pratiquant le Doom épique se doit de posséder en son sein un chanteur capable de moduler, voire de se lancer dans des acrobaties un tantinet lyriques. Il semblerait bien que BELOW possède cet article en boutique puisque son chanteur Zeb montre de fort belles choses. Son timbre médium peut facilement monter dans les aigus, sans dérapage ni excès. De même si son phrasé est très articulé (presque théâtral par moments) et son registre clair, notre homme laisse affleurer des intonations légèrement rauques qui donnent une patine subtilement agressive. Qui plus est, des choeurs masculins viennent renforcer des lignes de chant déjà très expressives et variées.

Pour ce qui est du format, BELOW sait faire relativement court (quatre compositions entre quatre et six minutes) mais se révèle particulièrement, à l'aise dans des cadres plus étendus (trois titres entre sept et neuf minutes) qui lui permettent de déployer des structures en séquences et de donner ainsi la pleine mesure d'un sens affirmé de la dramaturgie.

Quoique très classique, « Upon A Pale Horse » constitue un exercice de style extrêmement maîtrisé et vibrant en matière de Doom Metal épique.

Alain Lavanne

 

Label: Metal Blade Records

Style: Doom Métal épique

Note: 18/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player