Accueil arrow Chroniques Albums arrow EARTH ELECTRIC "Vol. 1 : Solar" (Norvège)

Kaosguards

 

EARTH ELECTRIC "Vol. 1 : Solar" (Norvège)

EARTH ELECTRIC Vol. 1 : SolarSemblant totalement libre de ses mouvements artistiques, Rune Eriksen propose le premier opus d'un nouveau projet.

Alors qu'il aurait pu thésauriser encore longtemps en tant que Blasphemer au sein de MAYHEM et produire ponctuellement un disque de AURA NOIR, ce guitariste essentiel avait lancé en 2005 AVA INFERI, en compagnie de la chanteuse portugaise Carmen Simoes. Après quatre albums arriva la fin du projet, mais pas la séparation du couple que l'on retrouve à l’œuvre au sein de EARTH ELECTRIC.

Comme le laissent deviner la pochette et le nom du groupe, l'influence des années 70 se fait sentir dans la musique de EARTH ELECTRIC. Mais, alors que le biographie évoque DEEP PURPLE, BLACK SABBATH et PINK FLOYD, force est de constater que Rune a pris soin de ne pas tomber dans une banale approche revival comme on en entend des centaines depuis quelques années. C'est essentiellement la présence d'un orgue qui suscite ces comparaisons ; on pourrait évoquer en outre quelques discrets arrangements de vibraphones. Les structures à tiroirs des compositions dérivent forcément du Rock progressif mais, sérieusement, cela fait bien longtemps que le Metal a incorporé le principe du développements par séquences.

Hormis cette coloration 70's réelle mais pas si déterminante, ce qui caractérise la musique de EARTH ELECTRIC sur ce premier album relève plutôt d'un Heavy Metal racé, complexe, tendu et nerveux, toutefois riche en ambiances troubles. On pense inévitablement à MERCYFUL FATE et KING DIAMOND. Il convient de souligner la qualité et la diversité du jeu de Rune qui peut placer des riffs bien nets qui conviendraient bien dans un contexte Hard classique ou bien aligner des riffs glaciaux et acérés qui dénotent que le passé Black Metal est loin d'être oublié. Les solos sont également des modèles de clarté, tout en progression mélodique.
La juxtaposition de tous ces éléments ne crée aucun effet d'entassement ou de bousculade puisque tout est au service d'une efficacité sèche, cadrée par un son clair et tranchant, la profusion étant largement tempérée par une approche austère.

Reste à décrire le chant de Carmen qui, inévitablement, éloigne EARTH ELECTRIC de toute catégorisation facile. Éthéré, mélodique, spectral, il s'avère tout autant fascinant que désincarné, semblant parfois comme en décalage avec la froide intensité instrumentale au-dessus de laquelle il plane. Nul doute que ce choix esthétique divisera ; en tout cas, il est clairement et intentionnellement positionné comme un marqueur identitaire fort pour EARTH ELECTRIC. A prendre ou à laisser.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 12/05/2017

Label: Season Of Mist

Style: Métal progressif et gothique

Note: 15/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player