Accueil arrow Interviews arrow ENTROPIA INVICTUS le10/05/2017

Kaosguards

 

ENTROPIA INVICTUS le10/05/2017

ENTROPIA INVICTUSEntretien réalisé par mail avec Jérôme (guitare/chant).

La bande hexagonale noire de symphonique métal doit son succès à une production et à un sens de la composition de qualité. ENTROPIA INVICTUS a pu atteindre ce niveau sur leur la durée totale de "Human Pantocrator'. Formé en 2015, le groupe a fermement aiguisé ses instruments pour notre plus grand plaisir.

 

1- En quelques mots comment pourriez-vous présenter ENTROPIA INVICTUS.

Jérôme (chant, guitare) : Bonjour, Entropia Invictus est un groupe de Black-Death Sympho composé d’un guitariste (Jordan), d’un bassiste (Laurent), d’un batteur (Pierjan). Pour ma part je m’occupe de la guitare, du chant, de l’écriture des textes et de la composition des arrangements symphoniques.

2- Pour les gens qui ne connaîtraient pas encore, comment peux-tu décrire le groupe et le concept du groupe ?

Entropia Invictus existe avec ce line-up et ce nom depuis 2012. Auparavant nous nous appelions Entropia. Entropia Invictus veut dire « l’entropie invincible » en latin. L’entropie est un terme de thermodynamique qui mesure le désordre d’un système. Or l’entropie ne peut que croître avec le temps. Nous trouvions que cette force en constante progression qui augmente de manière inéluctable correspondait bien à notre musique mais également à l’état d’esprit du groupe. Le groupe ne tourne pas autour d’un concept cependant notre dernier album aborde un même thème à travers ses différents morceaux. « Human Pantocrator » veux dire « l’Humain Tout Puissant ». Cela fait référence à l’iconographie orthodoxe du « Christ Pantocrator » qui représente le christ en gloire. « Human Pantocrator » n’est pas à proprement parlé un concept album du fait qu’il n’y a pas d’histoire reliant les morceaux entre eux. Cependant comme je te le disais tous traitent du même thème qui est l’Humain. L’Humain à travers sa folie, ses peurs, sa puissance créatrice, sa foi, sa place dans l’univers…

3- Comment s'est fait la signature avec votre label?

À l’issu du mastering nous avons passé plusieurs mois à démarcher les labels et M&O a répondu favorablement à notre projet. Le label assure la diffusion physique et numérique de notre album au niveau national et international. C’est la première fois que nous sommes distribués à grande échelle, nous sommes donc impatients de voir ce que cela va donner.

3-  Quelles sont vos influences ?

Nos influences vont de Speticflesh à Behemoth en passant par Carach Angren. Pour ma part j’écoute aussi beaucoup de musique de film et de musique classique ainsi que du metal plus progressif.

4- Comment se passe le travail de composition au sein du groupe ?

De manière général Jordan et moi composons la musique. Nous avons mis au point une manière de composer un peu spécifique. Nous proposons au groupe un morceau où n’apparait que notre instrument. Les autres membres du groupe peuvent alors composer leur propre partie. À chaque étape nous redécouvrons le morceau. C’est quelque chose de très stimulant car nous ne savons pas ce que chacun va apporter à la musique. Le résultat final dépasse bien souvent notre vision initiale.



5- Quelles ont été les conditions pour « mettre en son » votre album ?

C’est Pierjan notre batteur qui s’est chargé de l’enregistrement et du mixage de l’album. Bien qu’il ait beaucoup travaillé sur les pré-productions c’était une première pour lui et il s’en est sorti avec les honneurs. Travailler avec notre propre home-studio nous a permis d’enregistrer sans pression en ayant le temps de peaufiner chaque détail. Le mastering a été confié à Brett Caldas-Lima du Tower Studio (SpeticFlesh, Devin Townsend, Ayreon…) qui a aussi fourni un travail remarquable.

6- Avec du recul, comment percevez-vous vos sorties précédentes ?

Les albums précédents sont une photographie fidèle de ce qu’était le groupe à ce moment-là. En les réécoutant on peut se rendre compte du chemin parcouru et de l’évolution de notre musique.

7- Est-ce que tu as déjà d’autres idées pour les futurs albums, sur quelles bases tu souhaiterais travailler les prochaines fois ?

Nous avons déjà 11 morceaux structurés avec guitares et batterie. Je travaille actuellement sur les arrangements orchestraux. Tout ce que je peux te dire pour le moment c’est que le prochain album sera à la fois plus extrême et plus massif.


8- Lors de ma chronique, j'ai mentionné un élément important de cette sortie : la pochette. Pouvez-vous nous en dire plus sur celle-ci ?

J’avais dès le départ une idée très précise du visuel qui devait placer l’Homme au milieu des différentes mythologies et religions dont il est l’auteur. On peut retrouver les symboles des grandes religions monothéistes mais également des mythologies grec, égyptienne, hindoue, inca, nordique. Tout cela représente notre vision que l’Homme est son seul dieu. J’ai ensuite beaucoup discuté avec Vincent d’Above Chaos. Je pense que c’est la première fois qu’il avait à faire à un cahier des charges aussi précis avec autant de détails à respecter. Malgré cela il a su apporter sa propre vision artistique et sa proposition nous satisfait entièrement.

9- Crois-tu qu'un groupe de votre style doit forcément se référer à l'occulte pour faire passer ses messages ?

Je ne pense qu’aucun groupe n’est forcé de quoique ce soit, nous avons utilisé ces références car elles nous semblaient en adéquation avec le concept même de l’album.


10- Vous avez liés des amitiés avec des groupes de votre région, nationaux, étrangers ?

Nous avons joué avec de nombreux groupes et certains sont devenus de véritables amis comme Mordiggan ou Lord Shades. Nous avons également partagé la scène plusieurs fois avec Franky Costanza et c’est toujours un plaisir de le revoir. Pour ma part je connais Julien Truchan de Benighted depuis la Fac.


11- Cinq albums que tu emmènes sur une île déserte.

« The Satanist » de Behemoth
« Lammendam » de Carach Angren
« King » de Fleshgod Apocalypse
« Requiem en Ré mineur » de Mozart
« V » de Symphony X

12- Encore merci et je vous laisse le dernier mot...

J’espère que toi et tes lecteurs auront autant de plaisir à écouter « Human Pantocrator » que nous avons à le jouer.

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player