Accueil arrow Chroniques Albums arrow ETERNAL SAMHAIN "Storyteller Of The Sunset And The Dawn" (Italie)

Kaosguards

 

ETERNAL SAMHAIN "Storyteller Of The Sunset And The Dawn" (Italie)

ETERNAL SAMHAIN Storyteller Of The Sunset And The DawnIl aura fallu une bonne dizaine d'années à la formation vénétienne ETERNAL SAMHAIN pour parvenir à faire exister un premier album ; en effet, la discographie du groupe ne comprenait jusqu'à fin 2016 qu'un EP de quatre titres, « Obscuritatis Principium », paru en 2011.

C'est sûrement la fin d'une grande frustration pour le surnommé Taliesin, fondateur du groupe et vocaliste, mais, d'un autre côté, on attend forcément du groupe une pratique affûtée et une écriture affirmée. Ces deux qualités sont d'autant plus requises que la formation œuvre fièrement dans le domaine exigeant du Black Metal symphonique, sous-genre qui eut son heure de gloire avant d'être largement galvaudé et de connaître de nos jours une relative désaffection.

Tuons le suspense, ETERNAL SAMHAIN manie effectivement avec efficacité les codes inhérents au Black Metal symphonique. La face symphonique est fort correctement assumée par des claviers très présents qui créent des ambiances orchestrales avec un rendu cinématographique convaincant, à défaut de sonner de manière surprenante. L'amateur trouve forcément son contexte dans ces envolées lyriques et grandioses, parfois porteuses d'un romantisme sombre.

En contrepoint, ETERNAL SAMHAIN n'a rien renier des aspérités propres au Black Metal. En premier lieu, la section rythmique dégage une forte intensité, avec un batteur qui maîtrise l'art de la double grosse caisse et un gros son de basse que l'on aurait cependant plus davantage mis en valeur par le mixage. Sur ces bases on ne peut plus solides, les guitares ne se contentent pas de riffs bourdonnants et savent également asséner des riffs qui ont conservé un son assez sale, notamment du fait d'une production pas ripolinée. D'une manière générale, sûrement par faute de moyens, ce premier album ne saurait prétendre à une qualité sonore parfaite mais c'est justement cette âpreté qui confère un rendu agressif qui équilibre bien l'aspect symphonique.

On est donc bien loin de ces trop nombreuses productions de Black symphoniques qui misent tout sur des orchestrations massives et sur un son propre, avec un manque de substance final patent. ETERNAL SAMHAIN assume pleinement son identité Black Metal, avec un élément prégnant, privilégié par le mixage : les vocaux hargneux et malsains de Taliesin qui grincent, grondent et éructent tout près de l'oreille, alors que les claviers semblent règnent sur l'arrière-plan et que la rythmique et les guitares poussent fort derrière.

« Storyteller Of The Sunset And The Dawn » ne révolutionne pas le Black Metal symphonique mais il propose une approche suffisamment vivace, accrocheuse et rugueuse pour plaire aux fans convaincus du sous-genre mais, pourquoi pas, pour rameuter ceux qui s'en sont détourné, lassés par le confort de production millimétrées et propres sur elles. Espérons que nous n'aurons pas à attendre dix ans pour entendre une suite à ce premier opus.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 28/10/2016

Label: RNC Music

Style: Black Métal symphonique

Note
: 15/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player