Accueil arrow Chroniques Albums arrow HYMN "Perish" (Norvège)

Kaosguards

 

HYMN "Perish" (Norvège)

HYMN PerishCela vous est-il déjà arrivé de vous fracasser le visage contre une falaise de granit ? Si oui, vous serez contents d'apprendre que deux Norvégiens évoluant sous l'appellation HYMN viennent de donner naissance à une incarnation musicale de cette douloureuse situation.

Ils ne sont que deux, l'un à la batterie, l’autre à la guitare et aux vocaux. Et pourtant, quand vous entrez en contact avec leur musique, vous heurtez quelque chose d'incroyablement gigantesque, tout à fait infranchissable. Hors de question de chercher à forer la matière, elle est inattaquable, tant les riffs s'avèrent titanesques, produisant un son grondant, proprement terrifiant. Histoire de compléter le tableau, la guitare se permet quelques plans subtilement dissonants, évoquant de facto les univers Post Hardcore et Post Metal, avec toute la charge malsaine que cela implique.

Ajoutons que le jeu de batterie ne se contente jamais de marquer pesamment le tempo puisque les descentes de toms et les cymbales sont omniprésents, ne laissant pas un interstice dans la muraille sonore ainsi édifiée. Ce jeu de batterie puissant et mobile garantit par ailleurs une excellente animation rythmique, parfait contrepoint au monolithisme des guitares et à la lenteur relative des tempos.

Outre le côté abrupt et pour le moins rugueux de la rencontre avec la partie instrumentale, vous devez faire face à des vocaux particulièrement âpres, exprimant de manière viscérale une douleur et une colère telluriques. C'est bien simple, ces lignes vocales primitives (mais parfaitement maîtrisées) vous râpent l'âme, vous fouaillent les tripes. L'héritage de NEUROSIS est ici parfaitement valorisé.

Hormis l'introduction ambient « Ritual », les compositions affichent des durées respectables, s'étageant entre sept et douze minutes, ce qui laisse tout loisir au tandem de développer ses rythmiques, d'installer sur la longueur son édifice éreintant. Pour autant, HYMN parvient intelligemment à éviter l'écueil du monolithisme et donc de l'ennui. Nous avons déjà évoqué plus haut l'importance de la batterie dans la dynamique d'ensemble. Il faut ajouter que le groupe se permet quelques rares moments plus apaisés et des accélérations qui, pour être éparses, n'en animent pas moins les débats.

On ressort meurtri de l'écoute de ce premier album d'une intensité folle, susceptible d'attirer les adeptes du Black Metal, du Doom extrême, du Post Metal et du Post Hardcore. Grosse performance donc !

Evildead

 

Date de sortie: 17/02/2017

Label: Svart Records

Style: Post Métal

Note: 16/20

Ecoutez ici

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player