Accueil arrow Live Reports arrow EQUILIBRIUM + Heidevolk + Finsterforst le 10/10/2016 au CCO de Villeurbanne

Kaosguards

 

EQUILIBRIUM + Heidevolk + Finsterforst le 10/10/2016 au CCO de Villeurbanne

C'est la rentrée pour les grosses soirées pagan puisque qu'à un mois du concert d'Amon Amarth c'est un géant naissant EQUILIBRIUM qui vient rendre une visite à la capitale des gaules. La soirée initiée par SLH Productions voit les Allemands accompagnés pour l'occasion par Finsterforst et Heidevolk.

FINSTERFORST avec ses corpses paints à la "Braveheart" lui est fidèle à ses dernières productions, à savoir un pagan très lent en général. Ne laissant que peu de place à la musique pouêt-pouêt les gars de la forêt noire éructent un pagan martial dépouillé de fioritures. Pour situer le truc on est plus proche d'un Moonsorrow que d'un Korpiklaani. Cela fait du bien d'avoir de temps en temps des formations qui privilégient l'ambiance au superflu. C'est donc une mise en bouche de qualité qui inaugure ce concert.

                                           FINSTERFORST

HEIDEVOLK en tenue de guerriers bataves investit la scène avec ses textes en langue autochtone. Le néerlandais est une langue un peu gutturale comme l'Allemand mais passe très bien en l'occurrence. HEIDEVOLK est beaucoup plus mélodieux que ses prédécesseurs et plus adaptés à des "ohohoh" et ils ne s'en privent d'ailleurs pas. Depuis le petit dernier né "Velua" le chant dénombre deux pensionnaires puisque Jacco et Lars se partagent les intonations clair pour l'un et grave pour l'autre. Il est vrai que du temps de la présence d'un seul chanteur le propos avait un peu tendance à être un peu monocorde, c'est désormais un temps révolu. La salle commence à monter en température prête à accueillir les "héros" de la soirée.

                                             HEIDEVOLK

EQUILIBRIUM par le biais d'une intro grandiloquente arrive sous des lights et une fumée presque mystique. Déjà vu au festival de Chair et D'acier de Macon les Bavarois deviennent plus présents ces derniers temps après avoir évité soigneusement la France depuis le début de leur parcours.

                                               EQUILIBRIUM

Et dès les premiers accords on va vite se rendre compte que le son bénéficiera d'une force proprement énorme. Il est à remarquer que le chant sur les planches corse considérablement son ton puisqu'il flirte avec le death alors que sur disque il est beaucoup plus fluide. Loin d'être un défaut cette caractéristique ne fait que renforcer le côté "bombastic" d'EQUILIBRIUM. C'est une véritable déflagration qui va s'abattre sur le CCO mêlant folklore, death mélodique et heavy thrash furieux. Ce n'est pas le public qui nous dira le contraire tant il rendra grâce aux teutons en ne cessant de se manifester insatiablement.

                                               EQUILIBRIUM

Circle pit, Wall Of Death, pogo, stage diving incessants prouveront que l'auditoire sera sous le charme pendant l'heure et demie de show. Faisant un survol sur toute sa discographie (même un morceau du premier album "Turis Fratyr" eut le droit à ses minutes de gloire) la prestation passa à une vitesse fulgurante.

                                                 EQUILIBRIUM

Il est évident qu'EQUILIBRIUM est devenu le maître du pagan  épique mélodique toute catégorie et je ne pense pas que beaucoup leur contesteront ce titre à l'issue de cette soirée. Énorme concert qui marquera l'esprit de beaucoup en Rhône Alpes.

 

Merci à Orianne et SLH Productions pour les accréditations!

 
Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player