Accueil arrow Live Reports arrow KALEVALA + Trollort + Esteliath le 06/10/2016 à l'hôtel de la musique (69)

Kaosguards

 

KALEVALA + Trollort + Esteliath le 06/10/2016 à l'hôtel de la musique (69)

C'est aujourd'hui affiche pagan dans sa configuration la plus modeste qui soit à laquelle nous sommes conviés. En ce début octobre les très méritants Razorback Productions s'échinent à proposer de la visibilité à des groupes qui sont en développement et l'on doit leur tirer un énorme coup de chapeau pour cela. Des Russes et des Suisses viendront agrémenter une soirée complétée par des petits gars de Montélimar Esteliath.


Et c'est ces derniers qui ouvriront les débats avec une musique qui doit énormément à Amon Amarth. Mais lorsque les Drômois nous exposent les futurs morceaux qu'ils possèdent dans leurs cartons on sent poindre une démarcation avec leurs illustres modèles. Soutenus par quelques supporteurs ils remportent un succès qui doit en partie à une composition qui fait la part belle à des titres qui fédèrent les chants du public.

                                             ESTELIATH


Trollort investit la scène de l'Hôtel de la musique qui comme à son habitude galère pas mal avec la technique et qui ne possède pas un son irréprochable, c'est le moins que l'on puisse dire! Une fois les petits réglages calés les Helvètes se la jouent pas mal Finntroll tant dans les rythmiques sautillantes que dans le concept qui fait la part belle aux petites créatures des forêts. Chantant selon leur dire dans la langue de trolls il faut bien reconnaître que leurs propos inspirent une envie de trémousser qui reccuielle les faveurs de l'auditoire. N'étant pas un fin connaisseur de leur parcours je dois reconnaître que ces Suisses sont vraiment dignes d'intérêt.

                                              TROLLORT

J'étais principalement venu pour KALEVALA puisque les Moscovites sont à la tête de quatre albums qui m'avaient charmé pour différentes raisons que j'exposerais dans mes prochains propos. À l'instar d'un Arkona, d'un Grai ou d'un Alkonost les Russes ont en tête de pont une demoiselle derrière le micro qui si elle n'a absolument pas la voix grave est à bien des égards exeptionnels. Ksenia serait plutôt dans les tonalités proposées par Nightwish avec un brin d'agressivité apporter par la langue Russe. Je vais d'ailleurs m'attarder un instant sur ce particularisme. Je dois avouer que chaque fois que j'écoute des formations de chez tonton Poutine je suis toujours enchanté par la locution de cette langue qui sied vraiment au métal. Pour ne rien gâcher la diva possède un coffre qui est bien au-dessus de la moyenne qui s'imbrique parfaitement à la musique.

                                               KALEVALA

Justement ses compères musiciens parlons-en justement. Ils sont les parfaits compléments avec ses tempos enjoués dignes du meilleur du folklore Russe. C'est entraînant, festif et plein de vie. Il est paradoxal de constater qu'à des dizaines d'années-lumière des rabats-joies qui veulent faire passer la Russie pour un pays austère et rigide, ce peuple est à l'image de sa musique au strict opposé. KALEVALA remporte un franc succès dans une petite salle qui malgré la cinquantaine de personnes présentes raisonne comme si elle en contenait deux cents. Tous les paganeux ne jurent que par Arkona, ils feraient preuve d'intelligence s'ils se penchaient sur les autres artistes de cette scène Slave. Plus en nuances que la bande à Mascha KALEVALA est vraiment une formation en devenir qui mérite un plus grand soutien.

                                               Image

Ne serait-ce que pour le charisme que possèdent sa chanteuse et cet enthousiasme que dégagent ses acolytes. Seul point noir de la soirée si l'on peut dire se situe dans l'affluence. Certes l'Hôtel de la musique se situe dans une zone industrielle peu accueillante et le son n'y est pas toujours de super qualité. Pour de telles entités il aurait de bon ton que la "pagan sphère Lyonnaise" se mobilisa bien plus. Les organisateurs ainsi que Esteliath, Trollort et KALEVALA méritent bien plus de soutien que celui qu'ils ont eues en ce 6 octobre. À bon entendeur...

 

P.S: Merci à Razorback Productions pour l'accréditation et à Deathslid de Valkyries Webzine pour les photos qui illustrent cet article.

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player