Accueil arrow Interviews arrow DRENCHED IN BLOOD le 27/04/2016

Kaosguards

 

DRENCHED IN BLOOD le 27/04/2016

DRENCHED IN BLOODInterview réalisée par mail.

 

Si la Suède a longtemps a été le berceau du death métal accordé au plus bas possible depuis des années d'autres groupes ont débarqué de tous les pays. Légèrement plus au sud et en Allemagne plus exactement des "p'tits gars qui n'en veulent" proposent un death que n'aurait pas fait tâche dans la discographie de Dismember et ses potes...

 

1- Salut DRENCHED IN BLOOD, d’abord bravo pour votre nouvel album, parce que je l’ai écouté et j’ai adoré !

Merci beaucoup. Ça fait toujours plaisir de recevoir des avis et des compliments pour tout ce travail.

2- Au début, le groupe a été fondé par deux frères, pourquoi Mathias a-t-il quitté DRENCHED IN BLOOD?

Pour des raisons personnelles, que nous ne voulons pas trop évoquer en détails.

3- Avez-vous l’impression d’être enfermés dans un style ? Aimeriez-vous explorer d’autres styles ou êtes-vous satisfaits avec du death metal pur jus ?

On est toujours intéressés par les différents styles de Metal et de Rock. Lorsque nous créons de nouveaux morceaux, nous essayons de nous concentrer sur le Death Metal mais pas sans essayer d’y inclure d’autres styles, comme du Thrash et du Hard Rock.

4- DRENCHED IN BLOOD est un groupe allemand mais votre style est influencé par le death metal suédois et américain, pourquoi ?

En tant que musiciens, on est influencés avant tout par notre musique préférée. Chacun d’entre nous aime des styles différents de Metal, mais le Death Metal est là où tout le monde tombe d’accord.

5- Votre pochette est dans un style death metal pur jus. Qui est l’artiste ? Est-ce qu’en général vous avez une idée du concept de la pochette, ou est-ce que vous donnez carte blanche à l’artiste ?

Tibor Szilágyi  a dessiné la pochette de l’album, et c’est un ami du groupe. On a tous apporté quelques idées pour la pochette, et Tibor les a concrétisées. Mais on a laissé suffisamment d’espace pour sa créativité.


6- Vous avez un très bon son de guitare, à la fois mordant et bien lourd ! Quelles pédales et effets utilisez-vous pour ça ?

Le son vient direct de nos amplis. Il n’y a que pour les solos que nous utilisons un retard. Dans ce style de musique, il n’y a pas besoin d’effets si on a des bons amplis.

7- En tant qu’auditeurs, préférez-vous écouter les vieux groupes, ou essayez-vous de choper les démos des plus jeunes ?

Les deux. On ne sait jamais d’où l’inspiration peut venir
8 Vous jouez aussi dans d’autres projets ? Avez-vous une autre activité artistique ? (Dessin, peinture, cinéma, écriture etc...)
Tommy joue de la guitare dans un groupe de Rock appelé “Enter Tragedy” qui vient aussi de Guben.

9- Quelles sont vos plus grandes fiertés de ces dernières années ?

Les concerts qu’on a joués et les gens qu’on y a rencontrés. Sur scène on se sent vraiment chez nous, à faire ce qu’on fait de mieux devant la “famille Metal” :-D

10- Vous êtes sur une île déserte. Quels albums de cette époque emmenez-vous avec vous et pourquoi ?

Grave - Into The Grave
Hypocrisy - Abducted
Solstafir -  Köld
DevilDriver - The Last Kind Words
In Flames - A Sense Of Purpose
Tous ces groupes nous ont influencés, et continuent de nous accompagner, dans notre vie comme dans notre musique.

11- Si vous pouviez faire des reprises, lesquelles feriez-vous ?

Tous les albums de la question 10.  :)

12- Vous avez des contacts en France pour les concerts ?

Pas encore, malheureusement. Mais on est toujours partants pour faire des concerts, que ce soit en Allemagne ou à l’étranger.

13- Quels sont vos projets futurs ? Vous voulez donner le mot de la fin ?

On travaille sur de nouveaux morceaux pour un nouvel album, que nous espérons produire début 2017.
On va jouer aussi au “Gahlen Moscht Open Air” ( http://www.gahlenmoscht.de/ ) et partager la scène avec des groupes comme Marduk, Bifröst and Thyrgrim.

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player