Accueil arrow Interviews arrow BIFRÖST le 01/04/2016

Kaosguards

 

BIFRÖST le 01/04/2016

BIFRÖSTInterview réalisée par mail avec Kurt Enzi (chant). 

Alors que l'Autriche pourrait souffrir de l'ombre du grand frère allemand le pays nous a envoyé un bonne brochette de groupes pagan. Heathen Foray, Tagarot ou Summoning viennent apporter la preuve que si la quantité n'est pas encore présente la qualité elle est flagrante.

 

1-Bonjour BIFRÖST, j'ai apprécié votre album, je tiens à vous féliciter sur votre travail!

Bonjour ! Merci beaucoup. Heureux que vous l'aimiez. Pour nous cet album est vraiment un grand pas en avant!!


2 - Vous travaillez avec Einheit Produktionen depuis trois albums. Vous êtes satisfaits je suppose de cette collaboration?

Oui, Olaf, le propriétaire d'Einheit Produktionen est un des vétérans dans la scène et donc les rapports sont bons et solides. Bien sûr en terme de budget c'est un plus petit label et nous n'avons malheureusement toujours pas fait de vidéo jusqu'ici, mais il y a aussi des avantages très importants à marcher avec un tel label. La communication est simple, directe, honnête et facile et la bureaucratie est cantonnée à un niveau minimal, ce qui rend les actions possibles rapides.


3-Votre pochette est simple mais efficace que représente-t-il ?

Elle a été faite par notre ami hongrois Jacso Balasz, qui est un des meilleurs artistes graphiques à mon avis. Nous avons voulu créer une oeuvre d'art direct, simple et efficace comme vous l’avez dit, elle représente le thème de l'album qui est le combat éternel entre l'humanité et la nature elle-même. Cela est dépeint d'une façon simple. Bien sûr nos pensées derrière cela sont plus complexes ainsi que les paroles.

4- Vous chantez en allemand, c’est cela dans cette langue que vous réussissez à composer le mieux ?

Je peux aussi écrire des paroles en anglais mais personnellement je pense que c’est la langue allemande qui convient le mieux à BIFRÖST . À ce jour je ne veux pas dire à coup sûr qu'il n'y aura jamais de chansons en anglais sur un futur album de BIFRÖST - mais il n'y a simplement aucun plan particulier dans ce sens  à l'heure actuelle.


5- Dans le pagan folk il y a de souvent de instruments anciens, vous ne pensez pas à prendre les musiciens qui joueraient sur scène cette sorte de chose ?

Non, nous utiliserons toujours des samplers. Une des raisons est, que plus il y a de personnes à transporter pour les concerts et plus il est  difficile de couvrir tous les frais car il faudrait un second véhicule pour emmener tout le monde. Cinq personnes c’est déjà le maximum. Au bout du compte cela dépend aussi du niveau de votre batteur.  S'il peut jouer tout exactement dans les temps au clic, pourquoi pas jouer avec cette configuration ? Il la façon(le chemin) la plus précise et cloue-t-elle chaque coup(succès) au point est de quoi le métal est tout, n'est-ce pas ? L'exactitude, la précision et la ression sont la clé de voute  d’un son vivant de bonne qualité!


6- En Autriche nous connaissons  Belphegor, Summoning en black, Visions Of Atlantis, Serenity en métal symphonique, Tagarot, Heathen Foray en pagan. Dans votre pays il semble y avoir pas mal de groupes intéressantes. Vous ne souffrez pas trop de l'ombre du cousin d'Allemagne ?

La scène autrichienne est petite, mais efficace. Il y a quelques groupes de personnes qui créent de la musique géniale ici en Autriche et ils forment la plupart des projets populaires. Nous sommes essentiellement dans le groupe qui est responsable des productions suivantes : BIFRÖST, SELBSTENTLEIBUNG, HARAKIRI FOR THE SKY and ANOMALIE. Personnellement je pense qu'il est bon d'avoir "un grand cousin" allemand, parce que c'est une plate-forme idéale pour faire des concerts  et nous créer des réseaux dans la scène métallique. En ce qui concerne le dialecte, le paysage et la bière je préférerai toujours l'Autriche (c'est simplement mieux), mais l'Allemagne a bien sûr beaucoup de bons groupes de métal qui doivent être supportées!

7- Il est facile de faire des concerts en Autriche, les clubs sont-ils nombreux?

Oui, il y a un bon nombre de clubs dans chaque ville donc il est facile d'organiser des choses. C'est plus difficile ici d’avoir du monde aux concerts, les gens ne supportent pas les petits groupes locaux. Je  ne comprends pas vraiment ce comportement parce que je pense qu'il est plus intéressant d'aller aux concerts des formations plus petites, inconnues et explorer quelque chose de nouveau plutôt qu e d’aller écouter des groupes établis qui  jouent les mêmes chansons pendant des années mais bon – le public mainstream semble nombreux dans la scène métal. Qu’ils aillent se faire foutre!


8- Les titres sont plutôt longs, c'est une volonté ?

Définitivement. Nous ne produisons pas de la musique pour la radio et nos pièces de musique ont bien sûr besoin de cette articulation. Une chanson de moins de trois minutes c’est du pop ou du grindcore, n'est-ce pas ?

9- Le pagan a produit des centaines de groupes, comment peut faire BIFRÖST pour se démarquer ?

Je pense que nous avons trouvé notre propre style et notre propre son. Des rythmes directs, des mélodies épiques combinées avec des chants de style black métal harsh accompagnés de cris perçants qui varie le style,  le grondement et les hurlements sont les parties principales des ingrédients qui font peut-être que notre production est différente des autres. Bien sûr nous aimons ce que nous faisons et nous le faisons avec passion - c'est ce qui compte le plus. Pour moi ce groupe est un passe-temps et tant que c'est amusant, je continuerai de le faire vivre à travers les concerts et composerais pour créer mon propre univers.


10-Quand vous créez une chanson par quoi commencez-vous ? Quel instrument va créer la première ligne mélodique ?

Le processus d'écriture de chanson chez BIFRÖST est toujours le même. Matthias apporte des idées de guitare (des mélodies ou des riffs) et produit la première version d'une chanson. Il me l'envoie et je commence à faire ma partie, je trouve un texte qui colle à la chanson en termes de sentiments et de style. J'écris souvent  des paroles et travaille sur des idées sans avoir "une chanson" particulière en tête au moment de l'écriture initiale. C'est ainsi que je rassemble des idées et des paroles au cours des années et quand Matthias m'envoit une chanson, je choisis un des textes de mon répertoire et commence à peaufiner les détails, les modifiant pour parfaitement coller à la chanson. C'est comme cela que les chansons s’écrivent pour nous!


11- Il y a un compositeur dans le groupe ou plusieurs?

Matthias compose toute la musique et moi je m'occupe des paroles.


12- Qui sont les membres de BIFRÖST en ce moment?

BIRÖST c’est:
Ragnar - Chant
Matthias  - Guitare
Hannes  - Guitare
Lukas - Batterie
Mario – Basse


13- Nous avons un grand festival pagan en France (Ragnard Rock Fest) désormais, j’espère vous y voir en concert et je vous laisse ces derniers mots …

Bonnes nouvelles, parles-en aux organisateurs qu’ils nous invitent. Nous aimerions y être invités un jour ! A tous eh France : continuez de supporter la musique !

 

English versionImage

1- Hello BIFRÖST, I appreciated your album, I am anxious to congratulate you on your work!

Hello there! Thank you very much. Glad you like it. For us this album was a really big step forward!!

2- You work with Einheit Produktionen since three albums. You are satisfied I suppose of this collaboration?

Yes, Olaf, the owner of Einheit Produktionen is one of the veterans in the scene and therefore he has got good, solid connections. Of course in terms of budget it´s a smaller label and we unfortunately still haven´t made a music video so far, but it has also very important advantages to work with such a label. Communication is simple, direct, honest and easy and bureaucracy is kept at a minimum level, which makes quick actions possible.

3- Your cover is simple but effective that does it represent?

The cover art was done by our Hungarian friend Jacso Balasz, who is one of the best graphic artists I know. We wanted to create an artwork that´s direct, simple and effective as you said, so we made up our minds on how we bring our thoughts about the main topic of this album to paper which is the everlasting fight between mankind and nature itself. That basically describes the cover artwork in a simple way. Of course the thoughts behind it are more complex and also the lyrics are.

4- You sing in German, is it in this language that you manage to compose best?

I can also write English lyrics but personally I think that German language fits best to BIFRÖST. At this point I don´t want to say for sure that there will never be an English song on a BIFRÖST album - but there is simply no particular plan about it at the moment.

5- In the folk pagan there are often old instruments, do not you think of taking musicians who would play on stage this kind of thing?

No, we will definately always work with samples. One of the reasons is, that the more people you have to transport to the gigs the more difficult it gets to cover all costs and get enough space in your car(s). Five people is already the maximum that makes sense I think. In the end it´s also a matter of how good your drummer is. If he is able to play everything exactly in time and on click, why not play with clicktrack and samples? It´s the most accurate way and nailing every hit to the point is what metal is all about, isn´t it? Accuracy, Precision and Pressure is the key to a good quality live sound!

6- In Austria we know Belphegor, Summoning in black, Visions Of Atlantis,Serenity in symphonic power, Tagarot, Heathen Foray in pagan. In your country there seem be quite a lot of interesting bands. You do not suffer too much from the shadow of the cousin Germany?

The Austrian scene is small but effective. There are a few groups of people that create awesome music here in Austria and they form most of the popular projects. We are basically in the group that is responsible for the following outputs: BIFRÖST, SELBSTENTLEIBUNG, HARAKIRI FOR THE SKY and ANOMALIE. Personally I think that it´s good to have the "big cousin" Germany, because it´s a decent platform for gigs and networking within the metal scene. Concerning dialect, landscape and beer I will always prefer Austria (it´s simply the best) but Germany of course has many many good metal bands that have to be supported!

7- It's easy to make concerts in Austria, clubs they are many?

Yes, there are quite a few clubs in each town so it´s easy to organize something. It´s more difficult here to get people to the concerts, due to the fact that the scene is not that big and most of the people unfortunately don´t really support concerts in their area, especially those of smaller bands. I don´t really understand this behaviour because I think it´s far more interesting to go to concerts of smaller, unknown bands and explore something new than listening to the big old bands playing the same songs for years and years but hey - it seems like there are also pretty much mainstream-people within the metal scene. Fuck them!

8- The titles are rather long, it is a will?

Definately. We don´t produce radio music and our pieces of music of course need their playtime. A song with less than three minutes is pop or grindcore, isn´t it? ;-)

9- The pagan produced hundreds of bands, how can make BIFRÖST to differ from others?

I think that we have found our own style and sound. Straight rhythms, epic melodies combined with harsh Black Metal style vocals varying through all different styles of screaming, growling and yelling are main parts of the ingredients that maybe make our output different from others. Of course we love what we do and we do it with passion - that´s what counts most. For me this is a hobby and as long as it´s fun, I will continue to work on it, play concerts and write lyrics to create my own vision.

10- When you create a song with which do you begin? What instrument is going to create the first melodic line?

Basically the song writing process at BIFRÖST is always the same. Matthias comes up with guitar ideas (melodies or riffs) and produces the first version of a song. He sends it to me and I start doing my part, which is finding a text that fits to the song in terms of feeling and style. I´m basically constantly writing lyrics and working on ideas without having a particular "song" in mind at the time of initial writing. That´s how I collect ideas and lyrics over years and when Matthias sends me a song, I´m picking one of the texts out of my repertoire and start to work on details, modifying it to perfectly fit to the song. That´s how song writing works for us!

11- Level is music the composition collective?

Sorry, but I don´t really understand that question. Please remove it from the interview :-)

12- Who are the current members of BIFRÖST?

The current members of BIRÖST are:
Ragnar - Vocals
Matthias - Guitars
Hannes - Guitars
Lukas - Drums
Mario - Bass

13- We have from now on a big pagan festival in France (Ragnard Rock Fest), I hope to see you in concert there and while waiting for I leave you the last notes …

Sounds cool, get in touch with the organizer and invite us. We would be happy to be your guests someday! To everybody out there in France: Keep supporting music!

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player