Accueil arrow Interviews arrow HANTAOMA le 27/02/2016

Kaosguards

 

HANTAOMA le 27/02/2016

Patrice RoquesInterview réalisée par mail avec Patrice Roques. 

Dix ans, voici dix ans qu'HANTAOMA n'a pas donné signe de vie! Projet du leader de STILLE VOLK cette entité va revenir sur le devant de la scène avec une nouvelle "offrande".  Le public métal étant peu volatil, gageons qu'il n'aura pas oublier le travail réalisé en 2005 et attend sans doute de pied ferme de la nouveauté. Patrice Roques le fondateur du groupe met un terme à cette longue attente...

 

 1-    Salut Patrice, pour ceux qui ne te connaissent encore (malgré ta renommée mondiale !) pas, tu peux nous expliquer ton parcours et tes « occupations »  musicales ?

Bien le bonjour à toi. En faisant vite, j’ai monté mon premier groupe de power speed  Metal Storm en 1985 avec entre autres Romu qui a été aussi le batteur d’Eviternity et actuel batteur d’Iron Slaught. Ensuite, j’ai joué dans Brain Death, groupe de Thrash death entre 1989 et 1991. Puis, j’ai monté Eviternity avec donc Romu à la batterie et dans lequel ont circulé entre autres  les futurs membres d’Hantaoma (Arixon, Deinos) et d’ Hypocras ( Deinos et Ricou) entre autres. En 1994, j’ai créé Stille Volk avec Lafforgue et Arexis de Sus Scrofa, groupes qui existent  toujours. En 1997, c’est Hantaoma qui a vu le jour, puis Aurost en 2010, groupe de death black occulte. Voilà, un rapide résumé de mes œuvres métalliques.

2-    Nous sommes là, pour disserter d’un projet pour la sortie d’un nouveau HANTAOMA. Le dernier opus date de 2005. Tu as eu le temps de le peaufiner pendant tout ce temps ce nouveau « bébé » !

En effet, étant donné que j’ai commencé à composer certains morceaux dès la sortie de "Malombra" en 2005, ah, ah. Les derniers morceaux composés datent d’il y a deux ans à peu près. En fait, la plus grosse difficulté a été de trouver les musiciens adéquats,  en particulier un batteur. Le disque aurait donc pu sortir plus tôt mais finalement ce n’est pas forcément important. Thomas, le nouveau batteur de cet album,  nous a été conseillé par Gael de Misanthrope et il a fait un travail formidable ! Ensuite j’ai pioché soit parmi mes amis soit parmi d’autres musiciens talentueux dont j’avais entendu le travail sur disque. Fearran de Valuatir /Manzer s’est chargé des cornemuses et de la basse tandis que Baptiste  de Boisson Divine a enregistré les guitares rythmiques. Lafforgue et moi-même se chargeons donc de tout le reste, le chant, les guitares mélodiques et tous les instruments traditionnels comme la vielle à roue ou la nyckelharpa.


3-    Ta principale occupation musicale c’est STILLE VOLK. Quelles similitudes vois-tu entre tes deux entités ?

Hantaoma est plus ou moins le pendant Metal de Stille Volk que ce soit pour la thématique des paroles ou pour la structure des morceaux


4-    As-tu une manière différente de composer pour STILLE VOLK que pour HANTAOMA ?

Le seule différence notable est que sept morceaux sur dix ont été composés à la guitare électrique et trois autres à la guitare acoustique et instruments trad ( ils auraient donc parfaitement pu parfaitement  s’intégrer à un album de Stille Volk).  


5-    Vas-tu encore travaillé avec Holy Records pour ta nouvelle sortie ?

Cet album sortira effectivement chez Holy Records.


6-    Ta musique est emprunte de traditions séculaires, ou vas-tu chercher les idées qui te permettront de mettre ta musique en forme ?

La musique que je compose est issue de touts les influences que j’ai pu avoir dans ma vie que ce soit la littérature, le cinéma ou ma vie personnelle. Si traditions séculaires il y a, elle proviennent d’une hérédité chargée de superstitions et autres rituels magiques !!

7-    Le cd de 2005 était en langue occitane, le nouvel album sera-t-il identique ?

Effectivement  toutes les paroles sont encore écrites en occitan, quelques unes issues de textes ou conjurations traditionnelles, d’autres écrites par moi-même et enfin d’autres textes qui ont été écrits par Sarg le guitariste de Stille Volk. Les paroles du prochain album auront comme thème les esprits de la nuit avec en particulier des références aux fantômes et au Drac!!


8-    On sait que les langues régionales ont le vent en poupe, tu parles toi même l’Occitan dans ta vie de tous les jours ?

Je n’utilise absolument pas l’occitan dans ma vie de tous les jours. Il est vécu uniquement dans un processus  créatif. Le fait d’utiliser uniquement l’occitan fait partie de la démarche du groupe. On a préféré utilisé cette langue pour sa musicalité et cela nous permettait de faire revivre des anciens textes qui méritaient de paraître au grand jour. Il s’agit de se réapproprier ainsi ces chansons. Nous pensons qu’il se dégage un certain mysticisme de cette langue qui provient de la magie de ces mots et non de la compréhension exacte des textes. Comme beaucoup de poètes disent c’est la magie des mots qui fait son œuvre.  L’utilisation de l’occitan n’implique par contre aucune démarche régionaliste ou quoique ce soit de politique.

9-    Tu utilises des instruments traditionnels anciens, n’est-il pas trop difficile de trouver des musiciens compétents pour que le rendu soit conforme à tes aspirations ?

Hormis les cornemuses, nous jouons avec Lafforgue à peu près de tout ce dont nous avons besoin, donc il n’ y a pas de problèmes .

10-    Quelle est selon toi les raisons qui font que la musique sortie du fond es âges ait ce succès actuellement ?

Il s’agit en grande partie d’une mode que sera éphémère comme toutes les modes et beaucoup se sont engouffrés là dedans. Le succès de certains groupes « grand public » poussés par de gros labels comme Nuclear Blast  explique en grande partie ce phénomène. Regarde le Hellfest 2016, Cruachan un des fondateurs du genre joue à midi et Korplikanni pratiquement en tête d’affiche !! De plus de nombreuses séries et films comme le Seigneur des Anneaux, Vikings  ou autres obéissent à ce même type de phénomène. Notre société a besoin de se perdre dans des univers mythologiques  et dans des personnages mythiques.


11-    A mon grand regret les artistes qui se tournent vers les traditions ancestrales sont parfois taxés de nationalistes prônant des idées nauséabondes d’extrême droite. As-tu subi ce genre d’avatars de la part de certaines critiques ?

Je tiens à préciser que notre démarche ne s’est jamais inscrite dans une quelconque recherche de traditions ancestrales !! Je n’ai que faire des traditions !! Au début de Stille Volk, j’ai reçu quelques courriers mais je pense qu’on a était assez clair dès le départ pour qu’on ne nous range pas cette catégorie .  


12-    As-tu des artistes issus du passé ou du présent que les lecteurs se doivent de connaître ?

Maiden, Mercyful Fate, King Diamond, les 1ers Manowar, My Dying Bride, Candlemass, Helloween( les 1ers), Metallica, Slayer, Watchtower, Skyclad, Venom, Living Death, Morbid Angel, Korova, Toxik, Hallows Eve, Primordial,  Holy Moses, Sabbat,  Destructrion, Cruachan,  Kreator, Storm, Bathory, Death, Blackmore s Rainbow, Obituary, At The Gates, ,  Celtic Frost et des milliers d’autres...Pour les groupes actuels? Ghost,  Atlantean Kodex….


13-    L’interview est déjà terminé ; c’est donc une tribune libre que je te propose pour cette conclusion…

Merci beaucoup pour cette interview, la premiere depuis une dizaine d’années !!
Adishatz

PR

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player