Accueil arrow Interviews arrow Interviews croisées IRON SLAUGHT/TENTATION le 12/02/2016

Kaosguards

 

Interviews croisées IRON SLAUGHT/TENTATION le 12/02/2016

                          Image Image

Une fois n'est pas coutume on s'est adonné au petit jeu de l'interview croisée. Ces deux groupes étant très proche sur de nombreux aspects il était naturel qu'ils entremêlent leurs réponses pour défendre un métal qui s'affranchit des modes et des codes en vigueur dans le marigot du music business. Et nous à Kaosguards on milite pour ce genre d'attitude qui se fait de plus en plus rare...

 

 1- Bonjour les IRON SLAUGHT et les TENTATION, pouvez vous présenter vos groupes et les rapports que vos deux groupes entretiennent ?    

Tentation : Tentation est né en 2012 par l’impulsion de Patrice, Guillaume D et Guillaume P. Laurent nous a rejoint début 2014 lorsque Patrice en avait assez d’assurer à la fois le chant et la batterie. Notre style de prédilection est le Heavy Metal traditionnel français. Les membres de Tentation et de Iron Slaught se connaissent de longues dates. Nous faisons tous partie des Hordes Metalliques, communauté qui compte un bon nombre d‘hardos des Pyrénées. Les soirées à la gloire du metal que l’on a passé ensemble deviennent incalculables...

Iron Slaught : Iron Slaught à été fondé en 2011 par Romu et moi-même de façon assez...inattendue! En fait, nous avons commencé par bosser quelques reprises de standards (Iron Maiden, AC/DC, Slayer…) jusqu’au jour ou j’ai montré quelques riffs à Romu que j’avais dans un coin de ma tête et après quelques répètes passées à peaufiner les plans, notre premier morceau “Battle Ready” est né! Nous avons su à cet instant que nous devions jouer ensemble et l’ami Arixon nous à rejoint rapidement pour compléter le line-up.
Concernant les relations que nos deux groupes entretiennent: Tout Eddie! Tentation sont des amis depuis bien avant l’apparition des T-Rex (et je ne fais pas référence au groupe britannique…).En effet, nous partageons toutes nos débauches sudistes en plus de voyager ensemble bien au-delà de nos frontières pour soutenir les groupes de “High Grade Métal”!!!

2- Vous évoluez tous deux dans le métal dit "underground à l'ancienne", d'où vous est venu votre amour pour ces styles ?        

Tentation : Nous jouons du Heavy Metal traditionnel dont les codes ont été instaurés dans les années 70 - 80. Si tu compares au jazz ou à la musique classique, 40 ans c’est plutôt jeune pour un courant musical et nous pensons que beaucoup de choses peuvent encore être exprimées. Nous concernant, nous sommes juste des fans de heavy metal qui jouons un style musical qui nous inspire et nous touche, celle des origines de groupes comme Judas priest, Sortilége ou Venom. De plus, classer cette musique dans différents sous genres n’a aucun sens pour nous, le heavy metal reste du heavy metal, que tu le joues en 1983 ou en 2015, le principal est ce sentiment étourdissant que peut nous procurer l’envie de secouer nos têtes à la gloire du hard !

Iron Slaught : On a tous été “foudroyés” par des albums qui ont tourné sur nos platines des centaines de fois et qui restent intemporel! Pour ma part, J’ai eu la chance d’être éduqué dès mon adolescence par mes amis “beaucoup” plus âgés (pensée à Philibert créateur du logo et des textes d’Iron Slaught) ce qui m’a permis de rattraper assez vite mon retard dû à mon jeune âge sur les vrais groupes issus des différentes scènes des 80’s qui constituent les bases du métal old school et underground sans risque d’être éparpillé dans la masse de groupes “true (du cul!) métal” actuelle dont les magasines et les festivals à la mode font la promotion.

3- On sait que ce genre de musique reçoit un écho moyen en France, quels sont les objectifs que vous êtes fixés et comment comptez-vous y parvenir ?

Tentation : Nous n’avons pas d’objectif, mais des axes à suivre. Ils n’ont rien à voir avec des projets d’avenir et c’est d’ailleurs le premier des axes : ne jamais se prendre la tête ni se mettre la pression ! Ensuite viendra, jouer dans le seul but de se faire plaisir, rester sincère dans notre démarche et respecter les codes du Heavy Metal Traditionnel. Si on s’éloignait quelque peu de ces axes fixés lors de la création du groupe, on arrêterai certainement.

Iron Slaught : Notre situation est identique à celle de Tentation à savoir jouer avant tout pour notre plaisir personnel tout en rendant hommage à nos groupes favoris! Nous arrêterons quand nous estimerons que ça tourne en rond ou que la magie n’opère plus sans aucun regrets...Si notre musique peut procurer du plaisir à nos amis ainsi qu’à d’autres fans de métal à travers le monde, ça n’en sera que plus bénéfique pour le groupe mais il me semble primordial de faire de la musique avant tout pour soi plutôt que de chercher en priorité la reconnaissance et l'originalité...Il suffit de voir l’évolution du parcours de certains groupes très talentueux à la base pour se rendre compte que ce n’est pas le meilleur chemin à suivre.

4- L’artiste ou groupe qui vous a donné envie de faire de la musique ?    

Tentation : Iron Slaught (et Sortilège...)

Iron Slaught : Tentation (et Iron Maiden…)
    
5- Quels sont les choses ou les personnes qui vous inspirent le plus ?

Tentation : Les films d’horreur, l’occultisme, la spiritualité, les groupes issus de l'âge d’or du hard et tous les guerriers des hordes metalliques avec lesquels nous avons tissé des liens forts au fil des années autour de notre centre d’intérêt commun : la pompadère (la bière à la buvette) !

Iron Slaught : Le Métal épique digne et solennel, les films d’heroic fantasy, les jeux de rôle, les amis et l’alcool!

6- Quel est votre parcours musical respectif ?

Tentation : Pour faire simple, Patrice jouait de la batterie dans des groupes plus extrême comme Sale Hope ou Bloodthirsty au milieu des 90” et s’est mis au chant pour les besoins de Tentation en 2013. Guix et Guillaume jouaient dans O.C.D et Laurent, qui jouent également avec Höly Ghözt, a sorti plusieurs démos et albums avec ses anciens groupes comme Bullshit inc. ou Sex god Missy.

Iron Slaught : Concernant le passé des membres, Romu et Arixon ont tous deux croiser le fer dans Eviternity durant les années 90.
Arixon est également le chanteur de l'excellent By the sword et Romu a aussi opéré dans un vieux groupe obscure de heavy métal à la fin des 80's répondant au doux nom de Metalstorm.
Quand à moi et après de longues années de recherche, c'est le premier projet qui se concrétise complètement après différentes expériences qui n'ont jamais réellement abouties.


7- Pourriez-vous définir le "but" ou le message de votre musique ?

Tentation : Pas vraiment de message à faire passer ni de but à atteindre, on est juste là pour se faire plaisir avant tout et faire plaisir aux amateurs heavy metal français. Si, avec notre petite contribution, on arrive à faire garder la flamme à une partie de cette scène trop longtemps ignorée, ce serait notre plus belle récompense.

Iron Slaught : Nous nous contentons de faire de la musique et seulement de la musique pour le plaisir des oreilles et la sensation qu’elle procure à nos âmes ! Ce n’est en aucun cas le moyen de divulguer un message politique ou religieux.

8- Arrivez-vous à facilement à concilier vos points de vues pendant le processus de création ?

Tentation : Oui car nous avons la même conception de ce que doit être un bon morceau de Heavy metal. Guillaume D. nous envoi des riffs par mail, on en parle en répétition, on teste des rythmiques dessus et si ça ne va pas, on passe rapidement à autre chose. On s’est aperçu que d’essayer d’alambiquer trop les morceaux ne fonctionne pas forcément avec Tentation et que souvent être à l’écoute de nos ressentis est la meilleure façon de composer.   

Iron Slaught : Nous entamons toujours la composition par la musique qui démarre généralement à partir d’un ou deux riffs de guitare que je propose aux autres avant d’être peaufinés au fur et à mesure que les répètes avancent (C’est valable uniquement si l’ensemble du groupe considère que les bases ont un bon potentiel pour constituer un nouveau morceau). Viens par la suite les paroles toutes écrites par notre ami gersois Philibert! Nous fonctionnons principalement au feeling même si j’aime prendre le temps d’agrémenter les parties instrumentales dans l’optique d’enrichir les plans le plus possible durant la phase de finalisation. Je dirai que nous avons 70 à 80 % d’influence artistique commune sur nos milliers d’albums respectifs, donc ça facilite l’entente musicale entre nous étant donné nos goûts relativement proche.


9- Quelle est votre position sur le téléchargement, a t-il fait énormément du mal au marché de la musique ?

Tentation : Pas en ce qui nous concerne puisque, comme le disait si bien l’ancien disquaire de disques de Perpignan : télécharger c’est découvrir, acheter c’est soutenir. C’est tout à fait l’état d’esprit des membres du groupe et d’une majorité des personnes que l’on connaît dans le milieu du hard. Malheureusement il y aura toujours des gens qui ne feront que prendre sans rien donner en échange, on y changera rien.
 
Iron Slaught : Je n’ai pas grand chose à ajouter et il me semble qu’un vrai passionné de musique, de cinéma, etc...se doit de posséder les galettes de ce qu’il aime dans sa collection (HEAVY METAL MANIAC!!) plutôt que de privilégier et d'encourager la dématérialisation des supports physiques.

10- TENTATION vous avez illustré le titre « Bruixes » par un montage de films ésotériques, pouvez-vous nous en dire plus et IRON SLAUGHT avez-vous vous aussi des projets dans ce sens. Pensez-vous utiliser tout deux le support vidéo à l’avenir ?

Tentation : Ce titre est une sorte d’hommage au “sorcières” d’hier et d’aujourd’hui. Le film qui illustre le clip est un reportage intitulé “Legend of the Witches” de 1969. Ces thématiques ésotériques et occultes ont une place importante dans les paroles de Tentation.

Iron Slaught : Nous sommes encore bien trop primitifs avec l’informatique (surtout concernant le montage vidéo!) pour l’instant...Cela dit, l’idée nous plaît et peut-être qu’un jour viendra ou Iron Slaught aura également droit à son clip ancestral! (il va quand même falloir être encore patient les amis).


11- Avez-vous des projets de concerts respectifs, nouvel enregistrement, etc..?

Tentation : Oui, nous avons quelques dates en prévision pour 2016 dont une en commun avec Iron Slaught sur Rennes en février. Le 27 février, nous serons également au Heavy Metal Elspetro de Murcia en espagne avec Iron Angel et Ostrogoth, le 19 mars sur Villerbanne avec les excellents Herzel et Electric Shock puis nous participerons au No compromise Fest en Belgique en octobre. D’autres dates sont en cours de négociation pour 2016. Pour ce qui est d’un nouvel enregistrement, nous composons en ce moment même afin de préparer un Split EP avec un groupe français dont nous tairons le nom tant que tout n’est pas officiel, on espère que ce projet ira au bout.

Iron Slaught : De notre côté, nous entamons bien l’année avec ce premier concert à Rennes
en compagnie d’Herzel et Tentation prévu le 20 février. Il y a aussi deux autres shows annoncés à Avignon (avec Manzer et Silver Machine) le 9 avril ainsi qu’a Bressuire pour le Anthems of Steel II qui aura lieu le 6 et 7 mai avec une affiche qui va en décoiffer plus d’un!
Depuis la sortie de notre premier album, nous consacrons les répètes à l'élaboration de nouveaux morceaux qui termineront peut-être sur un nouvel opus ou un split quand le groupe sera prêt à les enregistrer. Après notre cover de Venom, nous travaillons aussi sur une toute nouvelle reprise que nous jouerons lors des prochains concerts mais ça reste un secret!

12- Pour finir sur une question commune puisqu’il s’agit d’une interview croisée que pense TENTATION d’IRON SLAUGHT et inversement ? Profitez de l’occasion pour vous écharper ou pas dans nos lignes !

Tentation : S’écharper ? Si ça devait avoir lieu d’être, ça fait déjà un bon moment qu’on se serait foutu déjà sur la gueule ! Romu, Arixon et Jeremy savent tout le bien que l’on pense d’Iron Slaught, on écoute l’album en boucle, car en plus d’être des gens adorables, ce sont de passionnés avec un vrai talent et le Heavy Metal nous a réuni il y a un bon moment de ça maintenant pour former une super bande de potes, toujours présent à supporter les uns et les autres. D'ailleurs on a discuté de ça avec Jeremy il y a quelques semaines, pendant une bonne paire d’années au début où l’on se connaissait, nous n’avions jamais parlé que nous pratiquions un instrument, qu’on voulait monter un groupe ou quoi que ce soit, on se voyait juste pour des soirées ou des festivals et ça suffisait amplement à établir une belle amitié. Ce n’est que bien après qu’on s’est aperçu qu’on était aussi zikos (enfin qu’on essaye ah ah), donc pas de compromis ou de léchage de cul entre nous, juste la passion guerrière. Ce qui est rigolo à noter c’est que le destin des deux groupes s’est forgé quasiment en même temps, alors qu’on en avait jamais parlé. De la création aux premiers concerts en passant par la démo tout s’est coordonné !

Iron Slaught :Je rejoins encore une fois ce qui à été dit précédemment par nos frères d’armes ! Nous sommes avant tout fans de métal, collectionneur de disques et amis et tout ça avant d’être des musiciens. On a eu la chance et l’opportunité de monter nos projets respectifs après avoir trouvé les bonnes personnes sans qui ces groupes n’auraient jamais vu le jour.
De plus, je pense personnellement que Tentation est la digne relève de ce qui se faisait de mieux en heavy métal Français dans les années 80 en leur souhaitant beaucoup d’inspiration pour leurs futurs hits et en espérant qu’ils vont donner à pleins de “jeunes hardos” l’envie de former des groupes dans ce style malheureusement en voix d’extinction...Il est URGENT de raviver la flamme Métallique en France!


13- C’est donc une tribune libre qui vous aient proposer pour cette dernière question…

Tentation : Un grand merci à toi Phil pour toute la promotion que tu fais pour nos deux groupes depuis la sortie de nos disques respectifs. On tient aussi à te remercier pour ton investissement dans notre autre projet, le Pyrenean Warriors Open Air, en te chargeant de la promo internet et forum, tu fais un taf de titan, vivement qu’on se retrouve au coin d’un comptoir ! On profite également de ces lignes pour remercier infiniment Fabien de Infernö Records et Olivier de Impious Desecration Records pour leur soutien.

Iron Slaught : Oui, un gros merci pour l'intérêt que tu portes à nos deux groupes et pour cette interview des plus jouissives! Merci également à tous ceux qui relèvent le niveau culturel de notre pays en propageant la sainte parole de l’acier via leurs groupes, labels, magazines, etc…en particulier à Shaxul de “Armée de la mort” Records et tous ceux qui ont grandement contribué à nous aider dans cette aventure métallique!
Adishatz les amis et rendez-vous à la buvette!

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player