Accueil arrow Live Reports arrow ACCEPT + The New Roses le 10/12/2015 à la Belle Electrique de Grenoble

Kaosguards

 

ACCEPT + The New Roses le 10/12/2015 à la Belle Electrique de Grenoble

Grenoble à la faveur de la création par le boss de Metallian et de son équipe d’une structure de concerts devient une place forte des concerts métal en Rhône-Alpes. Après avoir accueilli Testament/Exodus, Shining, Eluveitie/Epica,  voici que débarque à la Belle électrique (superbe nouvelle salle de la capitale des Alpes) d’autres légendes en la personne d’ACCEPT. Ce groupe a été le premier à symboliser par la suite le métal que tout le monde a qualifié à « l’allemande ». Emmené dans un premier temps par le père Udo qui a fait des allers/retours fréquents, c’est désormais Mark Tornillo qui est derrière le micro. Seul subsiste le bassiste Peter Baltes et le guitariste Wolf Hoffman de l’ACCEPT d’origine.

                                                      THE NEW ROSES
En attendant, ce soir de Décembre exceptionnellement doux nous réserve une découverte puisque c’est au tour de The New Roses de s’étalonner sur scène. La majorité du public ne connaît pas encore ce groupe et c’est une belle occasion de rattraper cette lacune puisque la salle est déjà bien garnie quand commence le set des allemands. Immédiatement, les amplis crachent un rock/groove qui par instant m’a rappelé les meilleurs moments de The Almighty et de Guns And Roses. Cette formation pourra certainement devenir très intéressante dans les années futures.

Le temps de changer le plateau, la lumière s’éteint et dans la pénombre apparaît un mur d’enceintes (quatorze, je les ai comptés !) et une batterie délirante : symbole de tout ce que représente le heavy métal originel.  « Stampede » titre récent  démarre la soirée qui va s’annoncer électrique, clairsemée de classique plus inoubliables les uns que les autres. Et quand retentit « Princess Of A Dawn », la machine infernale s’emballe au son de « Balls To The Walls », « Bullet Proof », l’inénarrable « Fast As  A Shark » avec son intro mémorable ou encore « Metal Heart » ou « Restless & Wild ». 

                                                       ACCEPT

Ces morceaux font désormais parti de la légende et tous métalleux qui se respectent a au moins une fois dans sa vie entendu raisonner ces mélodies. Et le public qui se constitue d’un panel d’âge qui va de sept à soixante ans le leur rend bien puisque ils reprennent en cœur  les refrains  surchauffant la salle quand le rythme s’accélère. ACCEPT, c’est du solide et même si ce quintet n’a rien de novateur,  il exécute son show d’une manière professionnelle comme savent si bien le faire nos cousins germains. Quand les deux heures de concert s’achèvent, on a reçu une leçon de heavy métal comme peu peuvent se targuer de donner.

                                                       Image

Pour ma part, je suis fan d’ACCEPT depuis mon adolescence et malgré tous ses talents, Mark Tornillo ne me fera jamais oublier Udo qui je le pense est le hurleur idéal pour eux. Difficile d’imaginer Iron Maiden sans Bruce ou Judas Priest sans Rob et ACCEPT souffre de ce même syndrome, me semble-il. Cela ne nous fera cependant regretter une seconde ce 10 décembre qui à bien des égards restera M-E-M-O-R-A-B-L-E.

N.B : Merci à Metallian Productions et particulièrement à François pour nous avoir permis d’assister à ce concert.

 

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player