Accueil arrow Live Reports arrow GAMMA RAY + Serious Black + NeonFly le 24/11/2015 au Ninkasi Kao (Lyon)

Kaosguards

 

GAMMA RAY + Serious Black + NeonFly le 24/11/2015 au Ninkasi Kao (Lyon)

Image

En cette fin novembre pluvieuse, les allemands de GAMMA RAY revenaient dans la capitale des gaules qui en d’autres temps les accueillait dans des salles de bien plus grande contenance. A cela plusieurs raisons : la première une certaine désaffection du public pour le heavy métal et la seconde une concurrence événementielle furieuse en ce 24 Novembre. GHOST à Caluire, Napalm Death/Carcass/Obituary au Transbordeur, Nightbringer à l’hôtel de la musique et pour couronner le tout un match de ligue des champions de l’Olympique Lyonnais à deux pas du Ninkasi Kao, salle qui verra se produire ce soir Kai Hansen et sa bande. Bien difficile de faire le plein avec une telle offre de divertissement pléthorique.

Image


C’est donc devant un parterre de métalleux dispersés qu’entrent en scène les anglais de Neonfly. Du hard rock classique joué avec sérieux mais qui pour l’instant sera loin de soulever les foules. Le guitariste arborant des attributs qui le font ressembler à un oiseau de proie, nous glisse quelques mots en Français sur la situation dramatique qu’avait vécu la France quelques jours plus tôt.  Neonfly doit « prendre de la bouteille » pour pouvoir davantage captiver son auditoire.

Image

Entre en scène Serious Black et sa tour de Babel de nationalités. En effet, présenté comme un all stars band, l’entité signée par AFM Records compte dans ses rangs un grec, un américain, un tchèque, un allemand et un autrichien ! Et dès les premières mesures, on sent clairement que le niveau monte d’un cran. Pour situer un peu leur style, on pourrait déceler des bribes de Masterplan se mélangeant à du Edguy des débuts. Ils semblent déjà compter des adeptes puisque le public réagit positivement, certains connaissant même les paroles des chansons : étonnant quand on sait que seul un album a vu le jour. En tout cas, c’est avec un plaisir non dissimulé que l’on se met entre les cages à miel leurs titres mélodiques et travaillés à souhait. Mon petit doigt me dit que rapidement, Serious Black fera parler de lui en des termes de plus en plus élogieux à l’avenir.  A suivre de très près.

Image

Au tour de la vedette de la soirée d’enflammer les planches du Ninkasi Kao, j’ai nommé l’ex-Helloween, Kai Hansen et GAMMA RAY ! Le guitariste chanteur attaque avec un « Heaven Can Wait » du premier album « Heading For Tomorrow » qui n’a pas pris une ride. On constate immédiatement que Kai a du mal à pousser sa voix et ce qui va suivre va apporter une explication. Apparaît sur scène par la suite un second chanteur (Franck Beck)  qui vient épauler  l’allemand dans les octaves les plus perchés. En fin de compte, cela apporte un plus puisque on a toujours la présence du chanteur originel  bonifié par un intervenant qui interprète de manière personnelle les titres. Et comme Franck possède un organe de premier plan, cela ne gâche rien au show.  S’ensuit une longue liste d’incontournables qui verront « Last Before The Storm »,  « One With The World », “Valley Of The Kings”, “ Master Of Confusion” et un medley comprenant  "Rebellion in Dreamland / Heavy Metal Universe / Ride the Sky" être dégainé de main de maître par des artistes chevronnés. « I want Out » sera le seul titre d’Helloween interprété dans sa totalité et il verra en son milieu un interlude reggae qui amusera bien le public.

GAMMA RAY fêtait en 2015 ses vingt cinq ans de carrière par le biais de cette tournée et on est étonné de constater que sa musique est truffée de classiques qui sont autant de valeurs sûres du heavy métal à tata Merkel. Bien de jeunes loups veulent détrôner  les formations bien installées mais avec GAMMA RAY, ils ont un sacré combat à livrer. Le père Kai n’est pas enclin à laisser sa place et seule la vieillesse pourra le vaincre. Encore une démonstration de nos cousins germains. Que cela soit dit et répété dans le royaume du métal !!!

 

Merci à Roger de Base Productions qui nous a permis de réaliser ce live report.

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player