Accueil

Kaosguards

 

ANGAKOK "Angakok" (Belgique)

ANGAGOK Angakok Le trio belge ANGAKOK (nom qui désigne un shaman chez les Inuits) ne donne pas dans la demi-mesure mais bien dans la démesure !

Epaisseur, lourdeur, colère viscérale : le Doom Metal monumental mis en œuvre par le trio liégeois charrie un flot pour le moins sombre et visqueux. Imaginez des rythmiques très lourdes qui progressent pesamment sur un tempo lent, martelé par une batterie tellurique. Ajoutez des riffs massifs, au rendu abrasif et granuleux (Sludge quoi), qui tombent sur l'auditeur comme autant de chapes de plomb. Tentant de se hisser au dessus de cette masse bitumineuse, des vocaux colériques et écorchés – qui ne dénoteraient pas dans le Post Metal - semblent vouloir vous hurler à la face toute la frustration, toute la colère et toute la haine que peut héberger en son sein une âme en peine.
A ce stade, on dispose de la bande-son parfaite de la scène du lac de poix de l'Enfer dans la Divine Comédie de Dante ; on croit entendre la captation des douleurs des damnés prisonniers de leurs péchés !

Certes, le trio prend soin de proposer ponctuellement quelques plages d'ambiances aux mélodies simples et troubles, plus oppressantes que libératrices. Il en est ainsi sur le monumental « Samsara » qui met en œuvre des ambiances très contrastées durant plus de onze minutes. Mais, sur d'autres passages, le groupe surenchérit dans la claustrophobie en insérant des samples de dialogues qui renforcent le sentiment d'aliénation.

On ne va pas se mentir : l'écoute de cet album s'avère éprouvante mais convaincante car le groupe atteint les objectifs qu'il s'était fixé, notamment en injectant une dimension vicieuse au sein d'un propos majoritairement à visée monumentale.

Alain Lavanne

 

Date de sortie: 02/06/2015

Label: Satanath records, Metallic Media, The Smoking Goat records

Style: Sludge Doom Métal

Note: 15/20

Ecoutez ici

 
< Précédent   Suivant >

Myspace

En ecoute

start Player